Tous les coups de coeur

0
Pas encore de votes

Qu'il est délicieux de savoir que derrière ce roman policier noir et psychologique, d'honnête facture, troisième d'une série commencée il y a quelques années, se cache un auteur fameux - dans un domaine radicalement différent. L'obscur Robert Galbraith est en effet beaucoup mieux connu sous le patronyme de... J.K. Rowling, créatrice des aventures d'Harry Potter ! À découvrir donc, pour l'incursion réussie de l'auteure pour la jeunesse dans le domaine de la littérature policière pour adultes.
Virginie

0
Pas encore de votes
Par la grâce d'une auteure qui parvient à émouvoir sans sombrer dans le misérabilisme, qui porte ses personnages à bras le corps et dévoile peu à peu leurs failles. C'est un très beau roman que nous offre Kerry Hudson, un ton cru et pourtant empreint de délicatesse.
Valérie
0
Pas encore de votes
Avorton lourdement handicapé par un squelette friable, une toute petite taille, Miles Vorkosigan est le héros génial et un peu fêlé d'une longue série de romans et nouvelles. Victime de violents préjugés, primesautier, d'une effroyable vivacité et doté d'un coeur bien plus grand que son corps, Miles est un compagnon attachant, un ami imaginaire que nous sommes heureux de côtoyer. Plusieurs des protagonistes de la saga souffrent de handicaps physiques ou psychologiques sévères. Leurs motivations et leurs actions sont partiellement basées sur ces souffrances. Le handicap est au coeur de l'oeuvre. Et c'est à mon sens ce qui élève la Saga Vorkosigan au delà du simple divertissement : sous des apparences de légèreté, Lois McMaster Bujold aborde un sujet grave. Divertissante, la saga Vorkosigan ? Oui. Gratuite ? Non, certainement pas.
Virginie
0
Pas encore de votes

« Sans âme » est le premier tome de la série du « Protectorat de l'ombrelle », qui en compte 5. Il s'agit d'une saga d'aventure fantastique, absurde et délicieusement drôle. Le maniérisme aristocratique de l'époque victorienne côtoie les comportements les plus invraisemblables, comme de voir un vampire s'attaquer à une dame dans une bibliothèque sans même avoir été présenté ! Absurde mais intelligemment écrite et rondement menée, avec une maîtrise parfaite du récit et des personnages, la série aborde, derrière une apparence légère, des sujets plus profonds. La traduction de qualité met en valeur cette fanfreluche littéraire, indispensable les jours de grisaille.
Virginie

0
Pas encore de votes

Deux ados, orphelins. Deux demi-frères aux destins tragiques. L'un va connaître la rédemption, malgré tout. Tandis que l'autre va s'enfoncer dans la voie qui va le détruire. C'est un thriller passionnant avec une intrigue à rebondissements et qui vous emporte...
Honorine

0
Pas encore de votes

Grandir passe par étapes plus ou moins difficiles ; Gigliola Alvisi, dans ce roman à première vue un peu léger, décrit plutôt bien le passage de l'innocence de l'enfance à l'adolescence. Lucrezia doit passer du statut d'enfant unique à celui de membre d'une fratrie. En faisant l'apprentissage de la vie dans une grande famille, elle se prépare à faire de la place au futur bébé. Tout ne se passe pas sans douleur mais à la fin des vacances, Lucrezia a grandi et elle a pris la place qui lui revient entre ses parents un peu trop parfaits.
Valérie

5
Moyenne: 5 (1 vote)
Cette histoire d’amour n’est pas aussi « cliché » qu’on l’imagine. L'auteure a su faire de son histoire un véritable moment de bonheur pour le lecteur.
Valérie