Tous les coups de coeur

0
Pas encore de votes

Triple coup de coeur pour ce roman maritime ! Un voyageur se fait embaucher sur un langoustier néo-zélandais et apprend à découvrir et comprendre la mer, via la culture maritime millénaire des maoris et des polynésiens, dont le génie en navigation hauturière est resté trop longtemps méconnu. Un livre prenant, superbe et émouvant, qui rend un hommage amoureux à la mer et aux marins. 
Virginie

5
Moyenne: 5 (1 vote)

Un modèle d’intrigue policière à tiroirs. Ici pas de tueur en série, mais un ’whodunit’ captivant de bout en bout sur le meurtre d’une adolescente. Un art du récit dans lequel Joël Dicker a récidivé plus récemment avec Le livre des Baltimore.
Kamel

0
Pas encore de votes

Il a rempli parfaitement son rôle de « roman léger qui fait du bien ». Cette lecture est une pause douceur…
Valérie

0
Pas encore de votes

Suite et fin si longtemps attendue de « La servante écarlate », « Les testaments » est un roman plus facile à aborder que son illustre prédécesseur. La narration à trois voix permet de prendre de la hauteur et de la profondeur, et devient, de fait, moins étouffant que le premier tome. Avec un propos toujours très politique et humaniste, Margaret Atwood dépeint des sociétés imparfaites qui tentent de faire de leur mieux, pour le meilleur... et pour le pire. Une lecture qui interpelle, comme toujours dans l'oeuvre de son auteur.

Virginie

0
Pas encore de votes

Il y a quelque chose d’insouciant, de léger et de bondissant dans les photographies de ce dilettante. Quelque chose qui ressemble à de l’allégresse. Les photos de Lartigue, ça donne envie de marcher sur les mains !
Olivier

0
Pas encore de votes

Une BD française qui joue dans la cour des comics américains, ce n'est pas banal. Ce thriller à la Tarantino, une bonne dose d'humour en plus, plie le lecteur de rire. La qualité du scénario et de la mise en image est enthousiasmante. L'histoire va jusqu'à proposer des pauses publicitaires désopilantes qui s'intercalent dans le récit. Enfin et surtout, les moustaches abondent, nous plongeant avec nostalgie dans les séries américaines des années 80. Ah, Magnum et ses bacchantes… !

Virginie

0
Pas encore de votes

Ne vous laissez pas agacer par la surexposition médiatique de Thomas Pesquet depuis son séjour dans l'ISS : Marion Montaigne livre là une oeuvre très drôle et très documentée, commencée en collaboration avec l'astronaute bien avant qu'il ne décolle pour l'espace. La BD fourmille de détails intéressants, délectables et humoristiques sur le quotidien des astronautes, durant leurs longues et dures années d'entrainement comme durant leurs missions. Une lecture passionnante, plaisante et instructive.
Virginie

3
Moyenne: 3 (1 vote)

Un énorme raz-de-marée ravageur, meurtrier, fait tout disparaître autour de Madie, Pata et leurs 9 enfants. Un monde post-apocalyptique, à perte de vue. La décision est prise de partir et trouver refuge vers des terres plus hautes pour leur survie. Mais il n’y a qu’une seule barque… Et c’est là où Sandrine Collette déploie son immense talent, dans une intrigue construite comme un thriller. Elle nous parle de l’amour, du handicap et des choix à l’heure de vérité.
Honorine

0
Pas encore de votes

Shangri-La, à travers une fable de reconstruction de l'humanité, propose une critique mordante de notre société de consommation. Le lecteur, horrifié, découvre au fil des pages comment les personnages vivent, dorment, travaillent et évoluent dans un milieu entièrement tourné vers le consumérisme, où travailler sert à emprunter, à acheter, à rembourser et à acheter encore. L'humanité enchaînée dans un rêve sans fin, un rêve de satisfaction immédiate et de partage d'opinions global, sans qu'aucune réflexion n'entre jamais en ligne de compte. On se prend ce livre en plein figure, et on le relit pour ne pas oublier.
Virginie

0
Pas encore de votes

Qu'il est délicieux de savoir que derrière ce roman policier noir et psychologique, d'honnête facture, troisième d'une série commencée il y a quelques années, se cache un auteur fameux - dans un domaine radicalement différent. L'obscur Robert Galbraith est en effet beaucoup mieux connu sous le patronyme de... J.K. Rowling, créatrice des aventures d'Harry Potter ! À découvrir donc, pour l'incursion réussie de l'auteure pour la jeunesse dans le domaine de la littérature policière pour adultes.
Virginie

0
Pas encore de votes
Par la grâce d'une auteure qui parvient à émouvoir sans sombrer dans le misérabilisme, qui porte ses personnages à bras le corps et dévoile peu à peu leurs failles. C'est un très beau roman que nous offre Kerry Hudson, un ton cru et pourtant empreint de délicatesse.
Valérie
0
Pas encore de votes
Avorton lourdement handicapé par un squelette friable, une toute petite taille, Miles Vorkosigan est le héros génial et un peu fêlé d'une longue série de romans et nouvelles. Victime de violents préjugés, primesautier, d'une effroyable vivacité et doté d'un coeur bien plus grand que son corps, Miles est un compagnon attachant, un ami imaginaire que nous sommes heureux de côtoyer. Plusieurs des protagonistes de la saga souffrent de handicaps physiques ou psychologiques sévères. Leurs motivations et leurs actions sont partiellement basées sur ces souffrances. Le handicap est au coeur de l'oeuvre. Et c'est à mon sens ce qui élève la Saga Vorkosigan au delà du simple divertissement : sous des apparences de légèreté, Lois McMaster Bujold aborde un sujet grave. Divertissante, la saga Vorkosigan ? Oui. Gratuite ? Non, certainement pas.
Virginie