Blog

Pendant le confinement... 8

  • by 1709827 - ven, 24/04/2020 - 11:00

Chrysis

 

Chrysis de Jim Fergus

Une fois encore l’histoire personnelle de l’auteur est à l’origine de l’histoire du livre. Le livre est court et se lit d’une traite même en s’arrêtant pour savourer certains passages. Un très beau et très original portrait de femme. Un beau roman sur l'amour et les relations humaines. J'ai aimé la fin douce-amère de ce livre, qui traduit bien que ces années-folles n'étaient qu'une parenthèse enchantée de la vie.

Valérie

Read More

La philo en confinement

  • by 1709827 - jeu, 23/04/2020 - 11:00

 La philo en confinement

 

Petit traité de vie intérieure de Frédéric Lenoir.

De tous les livres de philosophie, celui-ci est certainement le plus accessible. En cette période de confinement pourquoi pas lire un peu de philosophie pour  passer d'agréables moments de lecture qui enrichissent nos réflexions. Un ouvrage qui fait du bien à l'âme et à l'intellect. Plongez-y et à relire de temps en temps quand cela s'assombrit dans votre vie...

Eliane

 

Read More

Atelier en direct

  • by 1709827 - mer, 22/04/2020 - 14:30

Atelier en direct

L'auteur et illustrateur Hervé Tullet propose un Atelier Fleurs participatif, en direct sur Facebook ce samedi après-midi (heure française). Rejoignez-le pour cette création familiale, mondiale et artistique !

La médiathèque propose un fonds intéressant des oeuvres d'Hervé Tullet, à découvrir ici.

Elisabeth

Read More

Pendant le confinement... 7

  • by 1709827 - mer, 22/04/2020 - 11:00

Pendant le confinement... 7

 

Les gratitudes, de Delphine de Vigan.

Un roman tendre et attachant. Je ne m'attendais pas à ce déferlement d'émotions qui m'ont traversé à la lecture de cette pépite.

Habité de silences bouleversants, ce lumineux roman à l’écriture simple et tendre comme ses personnages rappelle qu’il est des gratitudes si grandes qu’il faut des années avant de pouvoir les exprimer.

Valérie

Read More

Prêtez l'oreille...

  • by 1709827 - ven, 10/04/2020 - 11:00

Prêtez l'oreille...

Voici pour vous Invictus :

 

Amputé à 25 ans du pied gauche, William Ernst Henley a inspiré le personnage de Long John Silver dans L'île au trésor. William Henley était en effet l'ami de Robert Louis Stevenson.

Sa douloureuse et dangereuse amputation, faisant suite à une maladie grave (une tuberculose osseuse) lui a inspiré un court poème.

Ce poème, témoin d'une force d'âme étonnante, a fait le tour du monde, et a inspiré de nombreuses personnes, dont Nelson Mandela durant ses longues années de captivité.

Virginie

Read More

Pendant le confinement... 6

  • by 1709827 - jeu, 09/04/2020 - 11:00

Pendant le confinement... Découvrez le quotidien extraordinaire des espionnes de la guerre froide

     

 

 

 

 

 

 

 

Votre vie confinée vous pèse ? Vous trouvez que cela manque un peu de piquant ? Voyez donc ce qui s'est passé lorsque Jonna, espionne pour la CIA, a rencontré un chef maquilleur d'Hollywood en plein guerre froide, pour exfiltrer un agent double de Moscou.

Cette vidéo appartient à une série de 6 épisodes, Les Espionnes racontent, proposée par Arte. Les récits passionnants sont mis en valeur par un beau graphisme. À découvrir !

Virginie

Read More

Pendant le confinement... 5

  • by 1709827 - jeu, 02/04/2020 - 15:10

Pendant le confinement... la Chine nous a (aussi) souvent fait rêver !

 

La Chine est actuellement associée au Covid-19 dans nos têtes, mais elle est aussi, depuis toujours, une source d'inspiration et d'évasion.

Si comme moi, vous n'avez pas toutes les BD de Tintin à la maison (justement parce que vous comptez habituellement sur la Médiathèque pour vous les fournir !) alors écoutez Le Lotus Bleu, l'adaptation radiophonique de la BD d'Hergé. L'émission est réalisée en 5 épisodes par France Culture, Moulinsart et la Comédie-Française (excusez du peu !), avec la musique de l'Orchestre National de France.

C'est entraînant, très bien joué et mis en son (musique et ambiance) et on passe un bon moment seul•e ou en famille. L'oeuvre est intéressante à redécouvrir d'autant plus qu'elle est parue entre 1934 et 1935, et que c'est sans doute l’album de Tintin le plus directement lié à l’actualité de son époque.​

Virginie

Read More

Chroniques confinées... 2

  • by 1712918 - mer, 01/04/2020 - 11:50

Chroniques confinées – Giono et le Hussard, une histoire d'épidémie

Voilà presque cinquante ans que Jean Giono s’en est allé. C’était le 9 octobre 1970. On perdait ce jour-là un grand raconteur d’histoires. Pas juste un auteur provençal, comme on l’a souvent pensé à son sujet, bien à tort. Sa Provence n’avait rien à voir avec les clichés. Giono, qui n'était pas à une provocation près, prétendait d’ailleurs que l’écrivain qui avait le mieux parlé de la Provence, c’était Shakespeare. C’est dire…

Non, Giono, c’était bien autre chose qu’un écrivain du terroir, et cette histoire d’épidémie qui nous arrive l’aurait beaucoup intéressé, lui qui en 1951, publiait Le Hussard sur le toit, et résumait ainsi son roman : « Le Hussard est une histoire qui commence au pas d’un cheval, et marche ensuite au galop. »

Dans ce grand roman d’aventures, d’amour, de voyage, on suit Angelo Pardi, jeune carbonaro colonel de hussards italien, en fuite après un duel, qui gagne la Provence, et découvre, en guise de refuge, un pays infesté par le choléra – le choléra de 1832, totalement inventé par Giono pour les besoins de son récit ! Au fil de son périple dans une région fantomatique, cette question va se poser : est-ce le choléra qui tue, ou bien est-ce la peur ?

Giono présentait malicieusement son récit à la façon d’un problème de chimie : « Étant donné une épidémie, voir de quelle façon cette épidémie peut être modifiée par l’adjonction d’un être noble, généreux, pur, naïf et en bonne santé. » Et, ajouterons-nous dans le cas d’Angelo, doté d’une certaine désinvolture…

Lisez, ou relisez le Hussard. Vous y assisterez à deux des plus inoubliables apparitions de toute la littérature : Angelo, « étincelant dans son uniforme comme un épi d’or sur un cheval noir », et Pauline de Théus, dans la nuit : « Elle tenait un chandelier à trois branches à la hauteur d’un petit visage en fer de lance encadré de lourds cheveux bruns ».

En attendant de pouvoir l’emprunter à la Médiathèque, ou de l’acheter dans une bonne librairie, à la réouverture des unes et des autres, vous pouvez toujours écouter – gratuitement – l’excellente adaptation radiophonique de 1953 du Hussard, avec Gérard Philipe (Angelo) et Jeanne Moreau (Pauline) en suivant ce lien :

https://www.franceculture.fr/emissions/fictions-theatre-et-cie/le-hussard-sur-le-toit-de-jean-giono

Olivier

Read More