À partir du mardi 23 juin, les boîtes de retour sont à nouveau ouvertes 24H/24.
avec les livres numériques de la Médiathèque
https://www.ville-feyzin.fr/53-zoom-sur/558-bel-ete-a-feyzin-votre-prgramme-de-l-ete
https://www.ville-feyzin.fr/53-zoom-sur/558-bel-ete-a-feyzin-votre-prgramme-de-l-ete
Quand un document que vous avez réservé est arrivé à la médiathèque, veuillez patienter 5 jours avant de venir le récupérer.
Mise en quarantaine des documents

Nous avons aimé...

0
Pas encore de votes

Margaret Atwood est d'une effroyable lucidité. Tous ses romans, même paraissant être « d'anticipation », sont basés sur des faits existants ou ayant existé. Dans La servante écarlate, le quotidien de la narratrice, Defred, nous enserre tel un étau. Sans perspective autre que sa vie monacale, privée de liberté jusqu'à son propre prénom, parce qu'elle appartient désormais à Fred, Defred est à la fois témoin et victime d'une société dans laquelle les hommes violent rituellement les femmes fertiles au nom de la survie de l'espèce. On ressort épuisé de cette pourtant courte lecture, parce que, tout comme la narratrice, on a manqué d'oxygène. Un lent et inexorable étouffement, plus percutant qu'un long discours. Roman adapté en série télévisée (The Handmaid's Tale, 2017).
Virginie

0
Pas encore de votes
Avorton lourdement handicapé par un squelette friable, une toute petite taille, Miles Vorkosigan est le héros génial et un peu fêlé d'une longue série de romans et nouvelles. Victime de violents préjugés, primesautier, d'une effroyable vivacité et doté d'un coeur bien plus grand que son corps, Miles est un compagnon attachant, un ami imaginaire que nous sommes heureux de côtoyer. Plusieurs des protagonistes de la saga souffrent de handicaps physiques ou psychologiques sévères. Leurs motivations et leurs actions sont partiellement basées sur ces souffrances. Le handicap est au coeur de l'oeuvre. Et c'est à mon sens ce qui élève la Saga Vorkosigan au delà du simple divertissement : sous des apparences de légèreté, Lois McMaster Bujold aborde un sujet grave. Divertissante, la saga Vorkosigan ? Oui. Gratuite ? Non, certainement pas.
Virginie
3
Moyenne: 3 (1 vote)

Un énorme raz-de-marée ravageur, meurtrier, fait tout disparaître autour de Madie, Pata et leurs 9 enfants. Un monde post-apocalyptique, à perte de vue. La décision est prise de partir et trouver refuge vers des terres plus hautes pour leur survie. Mais il n’y a qu’une seule barque… Et c’est là où Sandrine Collette déploie son immense talent, dans une intrigue construite comme un thriller. Elle nous parle de l’amour, du handicap et des choix à l’heure de vérité.
Honorine

Et vous ?...

ce livre est vraiment très bien écrit , de l'émotion, du bonheur, des malheurs , un destin exceptionnel , à lire absolument , je vais lire la suite avec un vrai bonheur , comme chaque fois que je découvre de nouveaux livres de cette auteure

Un court roman revigorant et débordant d’amour. À lire de toute urgence, en une soirée ou dans le train. On en ressort meilleur et on voit le monde sous un autre jour.