Nous avons aimé...

0
Pas encore de votes

Grandir passe par étapes plus ou moins difficiles ; Gigliola Alvisi, dans ce roman à première vue un peu léger, décrit plutôt bien le passage de l'innocence de l'enfance à l'adolescence. Lucrezia doit passer du statut d'enfant unique à celui de membre d'une fratrie. En faisant l'apprentissage de la vie dans une grande famille, elle se prépare à faire de la place au futur bébé. Tout ne se passe pas sans douleur mais à la fin des vacances, Lucrezia a grandi et elle a pris la place qui lui revient entre ses parents un peu trop parfaits.
Valérie

5
Moyenne: 5 (1 vote)

Sans pathos, mais infiniment touchant. Un très beau premier roman. Une belle ode aux femmes, à leur courage, à leur espoir, à leur force.
Valérie

0
Pas encore de votes
Mario Rigoni Stern, c'était un homme de la montagne. De l'Altipiano, pour être précis, haut plateau d'Italie, aux limites de l'Autriche, peuplé d'arbres, de bêtes, et d'hommes fraternels. Les histoires de Mario racontent la vie, les saisons, les animaux, et évoquent les visages disparus de ses compagnons d'armes, engagés malgré eux dans les passions dérisoires des deux guerres mondiales. Des récits qui donnent à comprendre ce qu'est l'homme, dans ce qu'il a peut-être de plus noble, sa fraternité.
Olivier

Et vous ?...

Un livre incroyable sur les abeilles au travers de trois histoires à différentes époques. Ou comment montrer la fragilité de notre société sans tabou ni pathos. Un des meilleurs romans du moment.

Un court roman revigorant et débordant d’amour. À lire de toute urgence, en une soirée ou dans le train. On en ressort meilleur et on voit le monde sous un autre jour.